Depuis l’apparition du coronavirus, les activités économiques ont connu une baisse considérable. Si vous vous référez au marché de l’immobilier, la plupart des agences ferment leur porte pour plus de précautions. Le nombre de transactions et de visites a subitement diminué. Quels sont les facteurs principaux de ce changement si précipité ?

Le résultat du confinement

À cause du confinement, il est interdit d’effectuer quelconques visites des biens. Même si certaines agences se sont tournées vers les visites virtuelles, cela n’amène pas les clients à conclure avec un achat. Ils deviennent sceptiques à cause des conditions à suivre contre le virus. Les offices notariaux sont également tenus de ne recevoir personne, ce qui complique les procédures.

La baisse des prix

C’est une période blanche qui oblige les vendeurs à décaler la mise en vente de leurs biens. Après avoir analysé la situation, il a été prouvé que depuis le commencement de l’année 2020, l’immobilier a connu une baisse de 15 à 30% de transactions comparées à l’année dernière. Aussi, les demandes de prêts auprès des banques deviennent plus compliquées et demandent beaucoup plus de temps.

L’anticipation de la sortie de crise

Étant donné que la fin du confinement n’est pas encore déterminée, les agents doivent se préparer à la sortie de la crise. Il serait normal que le marché immobilier commence à rechuter, mais connaisse une lente remontée. Aussi, le prix des biens devrait être à un niveau bas s’ils souhaitent rebondir facilement, quels que soient la nature et le type de ces derniers.

Le coronavirus est une crise sanitaire, mais également économique qui atteint plusieurs secteurs de développement d’un pays, le marché immobilier entre autres. Si cette crise continue dans les mois à venir, il va falloir prendre des dispositions strictes et efficaces.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici